Avec quoi chausser mon enfant ?

« Toutes les grandes personnes ont d'abord été des enfants. (Mais peu d'entre elles s'en souviennent.) » le petit prince, Antoine de SAINT EXUPERY


Les chaussures n’ont pas encore le pouvoir magique de faire marcher les bébés. C’est pourquoi chez le nourrisson on va opter pour une jolie paire de chaussette, même si c’est tendance d’accorder son style vestimentaire à celui de maman.

Regarde il marche !

Ce niveau de marche correspond au moment où votre enfant commence à faire ses premiers pas, de manière autonome à l’intérieur mais surtout à l’extérieur. Tant qu’il se déplaçait de meubles en meubles dans la maison, la paire de chaussette anti dérapante suffisait.

Maintenant, il faut commencer à protéger ses petits petons d’explorateur de l’environnement extérieur. Les chaussures vont donc servir uniquement à préserver ses pieds, lorsqu’il fera quelques pas dehors. La semelle premier pas est très fine, très légère et extrêment souple pour permettre un meilleur développement des appuis plantaires.

Après en termes de choix de modèle, il faut vous faire confiance. On choisira ses premières chaussures en fonction de la saison, de la morphologie de ses pieds (fins ou plus dodus) mais aussi du style de quoi s’adapter à vos envies.

Attention si votre enfant est un mordu du 4 pattes préféré des chaussures à bout renforcer toujours dans un but de protection.


Quand votre enfant marche depuis quelques mois de façon autonome en extérieur (3 à 6 mois selon les enfants), on peut dire qu’il passe au niveau de « marcheur débutant ». Il peut encore marcher avec ses chaussures à semelles premiers pas, mais elles risquent de ne pas être assez résistantes à toutes les aventures de votre enfant.

S’il marche à vos côtés, prend de l’assurance, de la vitesse et garde son équilibre alors le niveau débutant va lui correspondre. C’est incroyable, il y a quelques semaines, il faisait seulement quelques pas et désormais il commence à courir, un futur marathonien ! Il utilise encore ses bras pour s’aider à garder le cap. Il est encore hésitant dans sa façon de monter et descendre les escaliers, mais c’est vraiment de plus en plus fluide. Il veut taper dans les ballons et grimpe sur tous les terrains.

Que de progrès en quelques mois !

Il faut donc faire évoluer ses chaussures en corrélation avec ses exploits. On optera pour une chaussure très souple, légère mais avec une semelle un peu plus résistante. Si jamais, vous voulez assouvir la soif d’autonomie de votre enfant, vous pouvez préférer les scratchs aux lacets.


Votre enfant a maintenant presqu’une démarche d’adulte. Son pied a commencé à se creuser pour former la voûte plantaire, même si ce n’est que vers l’âge de 7 ans qu’elle aura sa forme définitive. En balade, il préfère partir loin devant accompagné de sa trottinette de grand. Il tape vraiment fort dans un ballon, vous sentez qu’il a de la puissance dans ses jambes et un sacré équilibre !

Pourquoi choisir des chaussures à semelle niveau marcheur confirmé ?

Elles sont un peu moins souples mais toujours plus résistantes et prévues pour un usage intense (bon maintien de l’arrière-pied). Votre enfant change désormais beaucoup moins souvent de pointure, il va donc les user plus longtemps. Elles doivent absolument rester souples, surtout dans la zone des orteils, car votre enfant ne sera pas en capacité de vous dire immédiatement quand celles-ci seront trop petites.


« Il faut plusieurs mois, voir plusieurs années pour devenir un petit géant. »


Romane Bauchet / Pédicure-Podologue

31 vues0 commentaire